Via Campagnola : Vous allez vous présenter prochainement devant les électeurs dans le cadre des Territoriales 2021. Ceci vous engage. Depuis sa création, notre syndicat Via Campagnola défend sa vision pour une certaine agriculture Corse, qui concerne le développement de notre île tout entier dans tous ses aspects : économique, environnemental, social et culturel. Trop souvent reléguée à un second plan, l’agriculture devrait occuper une place centrale dans les programmes des candidats. Personne ne peut ignorer la perversion d’un développement s’appuyant presque exclusivement sur les deux piliers que sont l’économie de rente et un fonctionnariat boursouflé ; personne ne peut nier non plus que la société Corse est en perte de repères.
L’agriculture Corse et le foncier qui lui est en théorie réservé n’échappent pas aux anciens et nouveaux démons de notre île : la rente, la spéculation, la pression, l’accaparement du foncier par des investisseurs pour des projets agricoles démesurés, ou utilisant l’agriculture comme prétexte : hôtellerie de luxe par-ci, terrain de golf par-là, projets d’enfouissement de déchets parfois…
Produce per campà… Vivre dignement de sa production sur sa terre.
C’est le combat que nous menons avec le souhait de voir enfin se multiplier, en Corse, une grande diversité de fermes aux productions à forte valeur ajoutée, respectueuses de la terre qu’elles ont à transmettre aux futures générations.

Notre rôle syndical et de citoyens est non seulement de vous alerter sur les dérives du modèle agricole insulaire et de vous faire part de nos inquiétudes pour l’avenir ; ce qui nous amène à vous interroger sur vos choix en tant que futurs élus.

Ecologia Sulidaria : Ecologia sulidaria rassemble plusieurs composantes, dont Europe Ecologie/ Les Verts.
EELV, au niveau européen, français et corse, partage depuis nos créations respectives la même vision d’une agriculture paysanne, tournée vers une production pour le plus grand nombre, respectueuse des paysans, des consommateurs, des milieux et de la condition animale. Une agriculture qui prend en compte l’équilibre des territoires et refuse la mondialisation des productions, leur industrialisation, les transports à outrance.
Nos actions sont souvent communes, les députés européens EELV défendent une PAC alternative.
L’ensemble d’Ecologia sulidaria se retrouve autour de ces valeurs et actions. Notre programme reflète cette vision.

Pluralisme

Via Campagnola : Le modèle de gouvernance agricole français – basé depuis l’après-guerre sur un tandem Etat/Syndicat agricole dominant- est à ce point féodal et centralisateur qu’il exclue le pluralisme. La caporalisation par filière renforce la concentration des pouvoirs dans les mains de quelques-uns. Or, le pluralisme est source indéniable de richesse. Vous aurez la possibilité, en votre qualité d’élus territoriaux, d’ouvrir les commissions pour plus de représentativité agricole, selon l’interprétation que vous voudrez bien donner aux textes. Vous pourrez également consulter l’ensemble des syndicats agricoles en amont des dossiers. De ce fait, vous-y engagez-vous ?
Ecologia Sulidaria : Nous nous y engageons ; la représentation proportionnelle stricte doit être appliquée aux élections des Chambres d’agriculture et dans les Commissions.

Foncier

Via Campagnola : Les ESA (Espaces Stratégiques Agricoles) devaient protéger les terres agricoles deféroces appétits. De plus, trop de projets de centres d’enfouissements naissent au coeur de zones rurales et souvent sur des terres à vocation agricole. Les contournements aux ESA sont hélas nombreux. Comptez-vous faire appliquer les règles du PADDUC en stoppant définitivement toute nouvelle artificialisation des ESA ?
Ecologia Sulidaria : Oui, la CDC doit aller systématiquement en justice pour faire respecter les ESA ; elle doit aussi aider fortement les communes en ingénierie pour que les PLU soient élaborés en tenant compte réellement des ESA, et prévoient systématiquement un développement agricole orienté vers une réponse aux besoins alimentaires de la population de la commune (maraichage notamment).
Nous souhaitons « réinventer » a terra di u  cumunu (sur un modèle proche de Terre de liens, mais en référence à notre culture), en faisant préempter ou acheter des terres agricoles pour les préserver de la spéculation et assurer à terme une réelle souveraineté alimentaires ; et donc les mettre à disposition des agriculteurs, en location, pour des productions essentielles, avec une « obligation environnementale » (bio, circuits courts). Vous trouverez plus de précision sur notre programme.

CTAF

Via Campagnola : Vous engagez-vous à faire fonctionner avec l’ensemble de la profession cet outil en sommeil, indispensable à la résolution de nombre de problèmes lies au foncier en Corse ?
Ecologia Sulidaria : Oui, c’est écrit dans notre programme.

Divagation

Via Campagnola : Quelle mesure comptez-vous mettre en oeuvre pour que cesse la divagation animale, objet de tant de dégâts sur l’ensemble du territoire et particulièrement sur le réseau routier ?
Ecologia Sulidaria : La divagation pose de nombreux problèmes : sécurité sur la route, en montagne et même en ville ou sur les pages, environnement, exaspération dans les villages, ou parfois la situation devient invivable. Elle reflète aussi une mauvaise utilisation des fonds publics et la fraude. Nous préconisons la création de fourrières financées par les communes (dont c’est la responsabilité) au prorata du nombre d’habitants, dont vous trouverez le mode de fonctionnement dans notre programme

Nouvelle programmation (PAC 2° pilier)

Via Campagnola : Vous engagez vous dans la future programmation à favoriser l’aide aux actions collectives et mutualisées ?
Ecologia Sulidaria : Bien sûr, c’est la base du développement : circuits courts, boutiques collectives, marchés/foires

Via Campagnola : Vous engagez vous à accompagner les petites fermes productives (maraîchage, aviculture, fruits de saisons diverses..) non éligibles aux aides PAC ?
Ecologia Sulidaria  Oui, car nous voulons que les produits de base de qualité soient accessibles à tous ; nous réfléchissons aussi à un revenu garanti pour les producteurs par 2 moyens :
– Revenu de transition écologique élargi à l’agriculture pendant les premières années d’installation, et une structure publique de vente des produits de base (fruits, légumes) assurant l’interface agriculteurs/clients
– Activation de la commande publique (cantines, hôpitaux, maisons de retraite) pour assurer la continuité du revenu.

Via Campagnola : Vous engagez vous dans cette future programmation à encourager et favoriser les pratiques vertueuses dans la production agricole ?
Ecologia Sulidaria : Oui, sortie rapide des pesticides, aides à la reconversion ; nous soutenons le combat pour le maintien des aides à l’agriculture bio, aujourd’hui remise en cause.

Via Campagnola : Vous engagez vous à soutenir et développer toutes les actions en faveur de la vente directe et des circuits courts ?
Ecologia Sulidaria : Oui, voir plus haut, et notre programme.

Via Campagnola : Vous engagez vous quand les dossiers sont complets et dès que les fonds concernés sont mis à disposition par l’Etat et/ou l’UE, à effectuer le règlement des aides aux agriculteurs, selon les calendriers prescrits? Vous engagez vous à prendre des mesures visant à réduire le délai de paiement des dossiers complets d’investissement/modernisation, administrés par l’ODARC ?
Ecologia Sulidaria : Oui, les délais actuels sont inacceptables et incompréhensibles, extrêmement aléatoires, ce qui met en grande difficulté la plupart des producteurs, notamment ovin/caprin.

Via Campagnola :Vous engagez vous à oeuvrer à un développement agricole productif afin de sortir d’une politique de l’agriculture de rente ?
Ecologia Sulidaria : C’est le coeur de notre programme.

Estives

Via Campagnola :Vous engagez vous en faveur d’une politique de développement d’un pastoralisme productif sur l’ensemble de nos territoires d’estive, ainsi qu’une gestion raisonnée et encadrée de la montagne pour l’ensemble de ses utilisateurs ?
Ecologia Sulidaria : Oui, voir programme.

Formation

Via Campagnola : Vous engagez vous à mettre en oeuvre une concertation permanente entre le service formation de la CDC et les trois centres de formations agricoles corses ?
Ecologia Sulidaria : Oui. Ce programme doit être construit en fonction de la politique choisie. Nous souhaitons aussi développer un programme de formation sur l’agroforesterie, qui nous semble un élément déterminant dans l’anticipation des dérèglements climatiques.

Via Campagnola : Enfin, vous engagez vous, par l’ensemble de vos représentions politiques (Assemblée Nationale, Senat, UE…) à vous opposer aux accords asymétriques de libre-échange forcené, climaticides tels que le TAFTA, MERCOSUR… ?
Ecologia Sulidaria : C’est déjà le cas, à tous les niveaux de décision.

Recommended Posts